Objectifs

L’urgence écologique

Metz doit proposer une écologie sociale ambitieuse, profitable à tous : la place de la nature en ville devra répondre autant à des questions d’embellissement de la ville qu’à des questions de qualité de l’air, de lutte contre les îlots de chaleur ou d’accès à une nourriture saine pour les plus défavorisés.

Et pourquoi pas viser l’autosuffisance alimentaire de la ville ?

 

Le défi sera de devenir une véritable Métropole écologique. Comme le dit le Maire de Langouët, l’écologie est sociale. Nous pouvons le faire. Nous le devons à nos enfants, nous le devons à la planète, nous le devons à notre Ville, longtemps considérée comme capitale de l’écologie urbaine. Il faudra agir partout où cela est possible, sans être exhaustif voilà quelques premières propositions :

– améliorer l’efficacité énergétique du logement social

– accélérer la rénovation thermique de nos bâtiments municipaux

– viser 100% de nourriture bio et locale dans nos restaurants scolaires et proposer une alternative végétarienne à chaque repas

– renforcer l’offre des transports en commun et trouver l’alternative durable à nos motorisations polluantes, mais aussi en favoriser l’utilisation en visant la gratuité

– développer les pistes cyclables et promouvoir les modes de déplacements doux

– augmenter encore la part de production d’énergie renouvelable dans le mix énergétique de l’UEM

– végétaliser intensément la ville pour lutter contre la pollution de l’air et les îlots de chaleur

– relever les défis de renaturation de nos cours d’eau et de nos espaces naturels

– améliorer le recyclage et favoriser l’installation d’épiceries dédiées à l’achat en vrac (sans emballage)

– Taxer les supermarchés sur leurs déchets afin de lutter contre le suremballage

– s’engager pour la cause animale et devenir un véritable territoire « ami des animaux »

– developper l’autonomie alimentaire de la ville

 

Les défis sont nombreux en matière d’environnement, mais nous aurons le temps d’en débattre et je pense qu’il nous faut construire avec les citoyens les solutions de demain. Si la question environnementale est globale, les solutions sont locales, ce sera donc avec les Messin.e.s que nous relèveront ces défis.

 

L’urgence démocratique

Metz devra ouvrir les portes et les fenêtres de sa mairie. Il faudra multiplier les moyens offerts aux citoyens pour s’informer et participer à l’élaboration, voire au contrôle des politiques municipales : en présentiel, en ouvrant les commissions thématiques de la ville aux habitants, mais aussi par voie numérique en créant une plateforme de participation en ligne.

L’urgence sociale

Metz doit assurer la sécurisation des parcours de vie. Favorisons l’accès à la santé, à l’éducation, à la formation, bref, aux services publics.

Envisageons la gratuité des transports en commun, notamment pour les personnes en situation de précarité sociale (jeunes, demandeurs d’emploi, personnes à mobilité réduite), un premier pas d’une réponse globale à cette urgence, visant à permettre la réussite de tous, tout au long de la vie.

Un défi économique

La revitalisation du commerce de centre-ville sera un sujet essentiel pour la prochaine municipalité.

Face à la multiplication des grandes zones commerciales, il nous faudra imaginer tous les moyens pour valoriser nos commerces de proximité, inciter à la consommation locale et favoriser l’économie sociale et solidaire.

Le constat n’est pas si négatif mais nécessite la mobilisation de tous. Il n’y a pas que des fermetures, beaucoup d’enseignes ouvrent aussi, alors renforçons et soutenons le commerce de proximité. Les municipales permettront d’ouvrir le débat. Je pense que nous devons :

– Simplifier l’offre de stationnement et diminuer son coût

– Faciliter l’installation de concepts nouveaux, quitte à préempter certains bâtiments

– Développer l’économie sociale & solidaire et son ancrage en centre ville

– Dynamiser les berges de Moselle et développer ainsi l’attractivité du cœur de ville

– Valoriser les commerces de proximité par des moyens de communication modernes

– Développer avec les commerçants, les stratégies qui permettront de nous différencier des zones artisanales (par l’identité de nos rues commerçantes, par l’événementiel, par les offres commerciales originales à construire avec les commerçants, …)Parce que nous aimons tous notre ville et son dynamisme, il nous faut sortir des postures politiciennes et relever le défi collectivement.

 

C’est Ensemble que nous ferons gagner Metz !